Branding

Ceci est un bloc de débogage

Menu

Ceci est un bloc de débogage

Contenu

Ceci est un bloc de débogage

Année 2019

Lundi 2 septembre 2019: Commission d’architecture - pourquoi et pour quand?

En 2018, le Président de la confédération Alain Berset signait avec les ministres européens de la Culture la « Déclaration de Davos » afin de garantir une culture du bâti de qualité. Les acteurs de l’environnement bâti sont désormais accompagnés d’engagements politiques bienvenus pour défendre la qualité de notre environnement bâti. A Lausanne, le syndic de la ville M. Grégoire Junod s’est engagé à mettre en place une commission d’urbanisme et d’architecture.

Il est temps clarifier le rôle d’une telle commission et définir le modèle «idéal» pour Lausanne. Quelle force juridique et soutien politique lui donner? Qui est habilité à juger de l’esthétique et de l’intégration des bâtiments? Le débat doit-il avoir lieu sur la place publique, au sein d’une commission, ou tristement devant le juge?

Intervenant·e·s:

  • Grégoire Junod, Syndic et directeur de la culture et du développement urbain, Ville de Lausanne

  • Astrid Stauffer, Architecte, membre de la commission zurichoise entre 2014 et 2018

  • Barbara Schwickert, Conseillère municipale, directrice des travaux publics, de l'énergie et de l’environnement, Ville de Bienne

  • Eric Brandt, Ancien juge cantonal vaudois

Modératrice :

  • Christiane Von Roten

Lundi 6 mai 2019: Vis là! Comment encourager la densification dans les zones villas?

La politique de densification actuelle est prioritairement ciblée sur les centres des agglomérations. Or, si la densification dite « douce » des zones villas ressemble à une demi-mesure, c’est une piste qu’il ne faut pas pour autant négliger: près d’un quart des ménages suisses habitent actuellement une maison individuelle. Pourtant, la moitié de celles-ci sont occupées par une ou deux personnes, alors qu’elles ont été conçues initialement pour loger une famille entière. En transformant ces maisons, la densité de ces zones pourrait théoriquement doubler. Les habitants se diversifient et les communes y gagnent.

L’État de Vaud a lancé en 2018-2019 un projet pilote auprès de quatre communes, en appliquant une méthode qui implique directement les propriétaires. Dans cette approche, la maison est décrite comme une « matière première » que l’on peut faire évoluer. Mais comment encourage-t-on les habitants à transformer leur bien et accueillir sur leur terrain un ou deux ménages ? Existe-t-il généralement un marché pour ce type d’opération ? Les propriétaires ont-ils les moyens et l’intérêt de s’engager dans des travaux? Comment les cantons et les communes peuvent-ils accompagner ces entreprises ?

Intervenant·e·s:

  • Dr. Marie-Paule Thomas , sociologue-urbaniste, iConsulting

  • Pierre Imhof, chef du Service du développement territorial, État de Vaud

  • David Michaud, économiste immobilier, BCV

Modérateur :

  • Marc Frochaux, rédacteur en chef revue Tracés