Branding

Ceci est un bloc de débogage

Menu

Ceci est un bloc de débogage

Contenu

Ceci est un bloc de débogage

Saison 2015-2016

  • Débats de la saison 2015-2016 et Cercle des Amis

Nous sommes très heureux de lever le voile sur le premier débat de l’automne et vous invitons à lui réserver une bonne place dans vos agendas !
Les débats ont lieu à 18h30, au forum d’architectures ou à l’aula du collège de Villamont à Lausanne (Avenue de Villamont 4). L’entrée est libre.

Autour de thématiques d’actualité, les Urbanités invitent au partage d’information, aux échanges d’expérience et à la discussion. Cette volonté de rassembler et de faire interagir les acteurs de l’environnement bâti trouve aussi un écho dans le cercle des Amis d’Urbanités. Aidez-nous à faire vivre les débats Urbanités et contribuez à leur essor en venant agrandir le cercle de leurs Amis! Plus d’informations…

Prochain débat

Lundi 3 octobre 2016, 18h30: LE DROIT D’AUTEUR: DERNIER REMPART DE LA QUALITÉ ARCHITECTURALE?

Forum d’architecture, Av. Villamont, Lausanne

  • Débat organisé conjointement par la SIA section Vaud et L’Institut pour le droit suisse et international de la construction, Université de Fribourg

Le droit d’auteur : dernier rempart de la qualité architecturale ?

Les démarches participatives et consultations multiples permettent à chacun de donner son avis sur les projets de construction. Y a-t-il conflit entre la liberté d’usage du propriétaire et la liberté intellectuelle des mandataires ?
Dans l'élaboration d’un projet de construction, la multiplication des intervenants et des spécialistes brouille la lisibilité de l’apport de chacun. Comment reconnaître l’auteur ?
La communication et l'échange informatique peuvent engendrer des modifications incontrôlées. Comment protéger l'œuvre architecturale?
Les entreprises générales et les grands maîtres de l’ouvrage veulent supprimer le droit d’auteur. En ont-ils peur?
Que reste-t-il de la qualité du bâti lorsque l’on dissout ce droit pourtant inaliénable ? Les intérêts financiers et la liberté du propriétaire permettent-ils de justifier cette atteinte, à priori illicite ?

Intervenants:

  • Marc Henri Collomb, architecte, Atelier Cube Lausanne, Professeur à l’USI, Accademia di Architetura de Mendrisio

  • Laurent Staffelbach, architecte EPFL SIA, EMBA IMD, CEO Domicim

  • Jean-Baptiste Zufferey, docteur en droit public, Université de Fribourg, président de l’Institut du droit de la construction

Modératrice: Christiane von Roten, Architecte EPFL SIA, Pont12 architectes sa

Débats précédents

Lundi 2 mai 2016, 18h30: WATERLOO, WATERLOO, QUE D’EAU QUE D’EAU, l’eau facteur de qualité urbaine?

Aula du collège de Villamont à Lausanne

  • Débat organisé en collaboration avec la VSA Association suisse des professionnels de la protection des eaux et la SSIGE Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux.

En Suisse, le traitement et l’acheminement des eaux potables et usées font l’objet de grands projets, stimulé par la révision de l’Ordonnance sur la protection des eaux au 1er janvier de cette année (OEaux). La problématique des micropolluants est d’actualité suite à cette révision. Mais d’autres défis sont également en cours, en lien notamment avec la régionalisation de l’assainissement, les contraintes énergétiques pour la gestion des eaux, l’imperméabilisation croissante des sols …
Uniquement à Lausanne, la reconstruction de la station d'épuration des eaux et les travaux de réhabilitation des usines de traitement des eaux potables vont entraîner des investissements qui se chiffrent en centaines de millions.
Avez-vous une idée de la valeur de votre eau? De sa qualité? Des enjeux qui y sont liés ? Les micropolluants vous inquiètent ? Comment préserver le rôle de "château d’eau" attribué à notre pays ?
En tant qu’architecte et paysagiste, quelles actions peut-on envisager pour limiter les enjeux liés à l’eau, face notamment aux changements climatiques attendus?

Intervenants:

  • Thierry Ackermann, ingénieur HES, conseiller technique Eau pour la SSIGE et coordinateur romand pour le VSA

  • Marco Rampini, architecte EPFL SIA et paysagiste FSAP, Atelier Descombes Rampini, Genève

  • Dr Claude Ramseier, chimiste cantonal Friboug

Modérateur: Guy Nicollier, architecte EPFL SIA, Pont12 architectes SA
lire le compte-rendu

Lundi 1er février 2016, 18h30: RE-USE, la métropole zéro-déchet est-elle un mythe?

Forum d’architectures, avenue de Villamont 4 à Lausanne

  • Débat organisé en partenariat avec le Groupe de travail Développement Durable du SIPAL.

Un bâtiment représente une quantité importante de matériaux dont on se débarrasse le plus souvent lorsqu’il arrive en fin de vie. Pourtant, le potentiel de réutilisation des matériaux de construction est énorme. Et il questionne la manière dont on fait l’architecture dans un contexte où cette dernière aspire à se réinventer, entre contraintes environnementales, économiques et nouveaux usages.

Peut-on continuer à ne construire qu’avec des matériaux neufs et high-tech? Notre société de consommation peut-elle vraiment faire fi du manque de ressources et continuer à déséquilibrer les rapports nord-sud sur notre planète?

Le défi du réemploi doit être enseigné dans les écoles, amenant à repenser les modes de construction et les expressions architecturales. Parallèlement, l’industrie doit aussi développer et concevoir des matériaux à haut potentiel de réutilisation.

Le réemploi permet-il une architecture de qualité ? Est-il sexy, attrayant, moderne? Ou, n’est-il que l’apanage des babas cool? Peut-il être économiquement intéressant ? Peut-on continuer à développer et soutenir toujours plus de complexité matérielle dans les éléments de construction au lieu de prôner le «small is beautiful»?

Intervenants:

  • Julien Choppin, architecte DPLG, cofondateur du collectif « Encore Heureux », concepteur de l’exposition « Matière Grise »

  • Olivier de Perrot, architecte ETH SIA, concepteur de la plateforme internet « SALZA.ch » pour le réemploi de matériaux de construction

  • Alexandre Römer, architecte, charpentier, initiateur réseau constructlab/ membre du collectif exyzt

  • Dominique Bourg, Professeur à l’Institut de géographie et de durabilité de l’UNIL et vice-président de la Fondation Nicolas Hulot

Modérateur: Yves Golay, Chef de la Division Architecture et Ingénierie de l’Etat de Vaud, adjoint de l’architecte cantonal

En parallèle : exposition « Matière grise » créée par le Pavillon de l’Arsenal à Paris

Lundi 7 décembre, 18h30: Maître de l’ouvrage, architecte: qui pilote le projet?

Aula du collège de Villamont, entrée par l’avenue de Villamont 4, Lausanne

La gestion d’un projet de construction, scolaire par exemple, est complexe. Et comme le dernier rapport de la Cour des comptes du canton de Vaud le fait remarquer, les communes rencontrent souvent des di icultés pour organiser, assurer le suivi et la maîtrise du projet et des coûts. Le pilotage d’un projet est donc crucial. Reste à savoir qui l’exerce. Le maître de l’ouvrage ou l’architecte ?

Pour leurs projets d’envergure, les communes font appel à des spécialistes appelés RMO (représentant du Maître de l’ouvrage), BAMO (bureau d’assistance au maître de l’ouvrage). Qui sont-ils et qu’offrent-ils ? Ces «intermédiaires » parent-ils au manque de compétence des maîtres d’ouvrages ou au manque d’engagement des architectes ? Sont-ils des interlocuteurs incontournables ? Leurs prestations renchérissent-elles le coût de construction ou, au contraire, sont-elles garantes de l’économicité du projet ? Les architectes doivent-ils être cadrés par ces intermédiaires ou sont-ils les partenaires de confiance des maîtres d’ouvrages ?

La clarification des tâches et responsabilités de chacun s’impose, car la confiance mutuelle est l’un des fondements de la réussite d’un projet.

Intervenants:

  • Me Blaise Carron, avocat, spécialiste FSA en droit de la construction et de l’immobilier, professeur ordinaire à l’Université de Neuchâtel;

  • Gwilherm Duré, chef de projets construction, Techdata SA, Lausanne;

  • Gustave Müheim, président de Lausanne Région, syndic de Belmont-sur-Lausanne, membre du comité de l’UCV;

  • Jacques Richter, architecte EPFZ FAS SIA, Richter Dahl Rocha & Associés architectes SA.

Modératrice: Christiane von Roten, architecte EPFL SIA, Pont 12 architectes
Lire le compte-rendu

Lundi 2 novembre, 18h30: Loi sur l’aménagement du territoire: mission (im)possible ?

Aula du collège de Villamont, entrée par l’avenue de Villamont 4, Lausanne

En mars 2013, le peuple suisse acceptait la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Cette dernière a pour objectifs de freiner le mitage du territoire en réduisant les zones à bâtir "surdimensionnées" et de lutter contre la thésaurisation des terrains. Sur le papier, les choses semblent être simples: densification, utilisation des zones à bâtir non construites avant tout autre projet de mise en zone, coordination régionale pour le choix de l’emplacement et dimensionnement des zones à bâtir par le plan directeur cantonal révisé. Mais plus d’un an après sa mise en vigueur, de nombreuses voix se font entendre quant à la difficulté de son application. Selon les exigences de la LAT, dans le canton de Vaud, plus de 70% des communes devront procéder à d’importants déclassements.

Comment les autorités cantonales et les professionnels peuvent-ils aider les communes à se conformer à la LAT? Comment faire cohabiter les nouvelles exigences fédérales et les droits des propriétaires? Comment appliquer une loi fédérale qui, si elle est plus que louable et nécessaire, demande aux communes et aux cantons de faire des choix douloureux?

Intervenants:

  • Thierry Chanard, architecte EPFL, urbaniste FSU, directeur de GEA vallotton-chanard SA

  • Pierre Imhof, chef du Service du développement territorial du canton de Vaud

  • Christelle Luisier Brodard, syndique de Payerne, députée au Grand Conseil

Modératrice: Christina Zoumboulakis, architecte EPFL SIA, urbaniste FSU, farra & zoumboulakis architectes

Lundi 5 octobre, 18h30: Géobiologie et environnement bâti: ésotérisme ou science occulte avérée ?

Forum d’architectures, avenue de Villamont 4, Lausanne

Connue depuis des siècles par les grands bâtisseurs à la recherche d’emplacements où l’énergie était plus forte qu’ailleurs, la géobiologie a été peu à peu oubliée au cours des siècles avec l’avènement d’une architecture plus fonctionnelle et pragmatique.La géobiologie est-elle le fondement de l’architecture ou l’invention d’humanistes crédules ? Réseaux telluriques, cours d’eau souterrains, ondes électromagnétiques, comment l’architecture peut-elle tirer parti de ces phénomènes invisibles ? Fait de civilisation ? Y a-t-il d’autres croyances ou sciences parallèles avec un marché fumant pour des maîtres de l’ouvrage nantis, naïfs et blasés ? Quelles légendes ou croyances influencent l’urbanité ? Ces croyances remplacent-elles les religions traditionnelles et leurs préceptes urbains ? La géobiologie est-elle un moteur de projet ?

Intervenants:

  • Ueli Brauen, ingénieur, architecte EPFL SIA, B+W architecture, Lausanne;

  • Stéphane Cardinaux, architecte EPFL, formateur et chercheur en géobiologie et bioénergie;

  • Christian Gilot, architecte à Bruxelles, professeur à l’Université catholique de Louvain et professeur invité à l’EPFL

Modérateur: Enrique Zurita, ingénieur EPFL SIA en mécanique, directeur de Weinmann-Energies